+33(0)6 80 35 28 03

La mesure de lumière 

Temps de lecture : environ 3 min 15

Vous avez déjà certainement remarqué que votre appareil photo vous propose plusieurs modes de mesure de lumière. Savez-vous comment ils fonctionnent et lequel choisir en fonction de ce que vous souhaitez photographier ?

Dans cet article, je vais vous détailler les différents modes de mesure de lumière, leurs fonctionnements et leurs utilités.

Rainette au yeux rouge, Bijagua de Upala, Costa Rica

Comment votre appareil photo mesure-t-il la lumière ?

En photographie, afin d’avoir une photo correctement exposée, votre boitier photo a besoin d’effectuer une mesure de lumière. Pour mesurer celle-ci, votre appareil se sert de la technique de la lumière réfléchie. Pour cela, il prend en compte l’albédo. L’albédo est l’indice de réflexion d’une surface. Pour faire simple, votre appareil mesure la lumière réfléchie par le sujet que vous photographiez.

Votre boitier photo a plusieurs modes de mesure de lumière.

  • La mesure matricielle, évaluative, multiple ou encore multizone
Mesure de lumières matriciel
  • Mesure spot, ponctuelle
Mesure de lumière spot
  • Mesure pondérée centrale (Nikon), sélective (Canon), moyenne ou centrale pondérée
Mesure de lumière central pondérée

Comme à chaque fois, les constructeurs d’appareils ne se sont pas mis d’accord sur le nom ni sur les pictogrammes de ces modes.

Détaillons chacun d’entre eux :

1. Mesure matricielle, évaluative, multiple ou multizone

Ce mode de mesure de lumière est le plus polyvalent. D’ailleurs, c’est le mode par défaut sur votre appareil photo. Dans ce mode, l’appareil effectue sa mesure sur la totalité de l’image, ce qui lui permet d’obtenir une photo correctement exposée. Suivant la plage dynamique de votre boitier, aucune partie de l’image ne sera surexposée ou sous-exposée.

Quand utiliser ce mode : 

C’est le mode passe-partout. c’est celui que l’on utilise en photo de paysage, mais il fonctionne généralement dans toutes les situations. Je dis généralement car il a quand même certaines failles dans les photos à fort contraste.

Ponton de Port Fitou, Aude

2. Mesure spot ou ponctuelle

Cette mesure de lumière est la plus précise de toutes. Elle ne se fait que sur le centre de votre viseur dans une zone, en fonction des appareils photo, grande de 1,5 à 5 % de la taille du viseur, ce qui est très restreint. Ce mode permet de mesurer la lumière uniquement sur votre sujet principal, lorsque le reste de l’image est éclairé différemment.

Ce mode est celui qui est le plus difficile à maitriser mais une fois acquis, il permet de se sortir de situations où la lumière est complexe.

Quand utiliser ce mode : 

Il est utile en portrait, en animalier, en concert, dans des situations de fort contraste…

 

Sapajou capucin, parc de Palo Verde, Costa Rica

Attention, si votre sujet est moins exposé que votre arrière-plan, ce dernier sera surexposé.

 

3. Mesure pondérée centrale, sélective, moyenne ou centrale pondérée

Ce mode de mesure est un compromis entre les deux modes précédents. La mesure de lumière se fait principalement au centre mais elle tient tout de même compte du reste de l’image.

Quand utiliser ce mode :

Étant un compromis entre les deux autres modes, ce mode peut être utilisé dans toutes les conditions. Il sert principalement quand on ne sait lequel des deux autres modes choisir.

 

Lezard vert se prélassant sous le soleil du Costa Rica

Conseil pour bien mesurer la lumière

J’image que vous vous demandez comment faire pour mesurer la lumière, en mesure spot, sur un sujet qui n’est pas au centre !

Sur certains boitiers photo, comme les Nikon, la mesure spot s’effectue à l’endroit où l’on fait la mise au point. Pas d’inquiétude donc si votre sujet n’est pas au centre de l’image. A l’inverse sur beaucoup d’autres appareils photo, notamment les Canon, la mesure spot se fait au centre de l’image, peu importe le collimateur de mise au point que vous utiliserez.

Pour remédier à cette problématique, deux techniques s’offrent à vous :

  • La technique du recadrer

Elle consiste à mesurer la lumière sur votre sujet en le plaçant au centre. Il s’agit ensuite d’appuyer à mi-course sur votre déclencheur. Tout en maintenant la pression sur le déclencheur, vous allez ensuite recadrer votre image pour placer le sujet où vous le souhaitez. Une fois votre sujet bien placé, il ne vous reste plus qu’à presser à fond le bouton pour prendre la photo.

  • Mémoriser la mesure de lumière

La plupart des boitiers photo permettent de mémoriser la mesure de lumière. Pour cela, appuyez sur le bouton « AE-L/AF-L» ou «*» suivant les marques. Une fois que vous aurez appuyé sur ce bouton votre mesure de lumière sera enregistrée. Il ne vous rester plus qu’à recadrer votre photo afin de placer le sujet à l’endroit souhaité et à déclencher.

Attention, vérifiez bien dans les menus de votre appareil que la fonction mémorisation de lumière est bien allouée au bouton. Si vous avez déjà alloué ce bouton à la mise au point, il faudra faire un choix.

Conclusion

Bien mesurer la lumière est l’un des fondamentaux en photographie. C’est ce qui permet d’avoir une photo correctement exposée. Quand on débute, on a tendance à rester sur le mode par défaut (la mesure matricielle). Certes celui-ci fonctionne très bien dans la plupart des cas. Mais si l’on se retrouve dans une lumière un peu complexe, passer dans un autre mode s’avère d’une grande utilité.

J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre ces différents modes et de les mettre en pratique.

Cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis

Pour ne manquer aucune publication,

n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

93 Partages
Partagez93
Tweetez
Partagez
Enregistrer